Arthilvia ésotérisme Index du Forum
 
 
 
Arthilvia ésotérisme Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Si vous souhaitez effectuer une requêtes en privé aux admins rendez vous ici
l'ankou

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Arthilvia ésotérisme Index du Forum -> Pratique -> Mythes et légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
wiccanelle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 324
Localisation: Pleucadeuc
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre
popularité: 81
Karma:

MessagePosté le: Mar 27 Fév - 16:23 (2018)    Sujet du message: l'ankou Répondre en citant

La légende de l'Ankou
 
Les anciens Celtes ne craignent pas la mort puisque, pour eux, elle représente le commencement d'une vie meilleure. Les Bretons christianisés conçoivent la mort de la même façon, comme une chose simple, naturelle. Mais de l'Ankou, ils ont peur...
 
 

 

Les  nombreux ossuaires, édifices, où s'entassent les ossements des défunts, témoignent de la familiarité des Bretons par rapport à la mort : les paroissiens méditent naturellement devant les crânes. Par ailleurs, les âmes trépassées "an Anaon" ne sont jamais loin.  
Autrefois, lors des moments importants tels Noël ou surtout la Toussaint, il était courant de laisser à leur intention dans la maison, un bon feu, quelques crêpes. Cependant, la crainte des Bretons apparaît à l'évocation de l'Ankou, en breton "Anken", signifie chagrin, "Ankoun" oubli.  
Maître de l'au-delà, l'Ankou est omnipotent. Il est dépeint comme un squelette, parfois drapé d'un linceul, tenant une faux emmanchée à l'envers. Des représentations anciennes le montrent armé d'une flèche ou d'une lance.  
Mise en garde conte l'oubli
L'Ankou circule la nuit, debout sur un chariot dont les essieux grincent. Ce funèbre convoi est le "karrig an Ankou", char de l'Ankou (ou "Karriguel an Ankou" littéralement brouette de l'Ankou), remplacé par le "Bag nez", bateau de nuit dans les régions du littoral. Entendre grincer les roues du "Karrig an Ankou" ou croiser en chemin le sinistre attelage sont des signes annonciateurs de la mort d'un proche.  
L'odeur de bougie, le chant du coq la nuit, les bruits de clochettes sont également interprétés comme des signes annonciateurs de mort. L'implacable Ankou nous met en garde contre l'oubli de notre fin dernière. Ces sentences sont gravées sur les murs d'ossuaires ou églises : « Je vous tue tous" (Brasparts et La Roche-Maurice), "Souviens-toi homme que tu es poussière" (La Roche-Maurice) ou encore, inscrit en breton, "La mort, le jugement, l'enfer froid : quand l'homme y pense, il doit trembler" (La Martyre).  

☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~)o(~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼
L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence, que les sceptiques y trouvent un sens


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 27 Fév - 16:23 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Arthilvia ésotérisme Index du Forum -> Pratique -> Mythes et légendes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Original template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by Wiccanelle & AnFer
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com